dimanche, octobre 2, 2022
AccueilServices autoVoiture électrique : Attention aux tarifs des assureurs

Voiture électrique : Attention aux tarifs des assureurs

La voiture électrique connaît de beaux jours en France. Le nombre de véhicules électriques immatriculés en 2020 a cru de 159% sur un an, selon les chiffres de l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (AVERE-France).

Ce type de voiture nécessite une souscription d’une assurance au tiers à l’instar de tout autre véhicule à moteur thermique. Au moment de l’achat d’une voiture électrique, nombreux ceux à appréhender une assurance plus coûteuse. Cela peut même être déterminant dans la décision d’acquisition.

S’il est vrai que le prix des assurances auto pour véhicule électrique est généralement supérieur à celui d’une assurance pour véhicule thermique, il n’en reste pas moins que l’écart ne cesse de se réduire à en croire l’étude publiée par Lesfurets.com, le site français spécialisé dans la comparaison.

Trouvez le meilleur garagiste pour réparer votre voiture électrique en 3 clicks

Assurance pour voiture électrique :

Assurance auto pour voiture électrique

L’analyse effectuée par la plateforme s’est basée sur les demandes de devis réalisées en ligne sur la période allant de janvier à juillet 2021. Il en ressort que la prime moyenne des assurances pour les voitures électriques est de 664,71 euros. Selon les résultats de l’étude menée par Lesfurets.com, le tarif moyen d’une assurance pour véhicule thermique est 4% plus cher. Un retournement de tendance par rapport à une précédente étude publiée par le comparateur en janvier 2021 qui faisait état d’un coût moins élevé pour les véhicules classiques que pour les véhicules électriques, faisant économiser aux propriétaires de voitures à moteur thermique quelques 32 euros.

Toutefois, à segment équivalent, le constat n’est pas le même et le prix de l’assurance peut passer du simple au double pour une voiture électrique. Ainsi, comparer des véhicules dont la valeur marchande est similaire, permet de se faire une idée plus précise du coût de la prime d’assurance. Par exemple, la prime moyenne d’assurance de la citadine électrique de Renault, la Zoé Z.E Intens R110, est de 525 euros par an, soit presque le double du prix d’assurance de la Clio 1.0 SCE 65 Life de la même marque (280 euros).

Le profil du conducteur est déterminant

Au-delà du type d’assurance choisi, au tiers ou tous risques, d’autres critères entrent en jeu et peuvent influer sur le prix de l’assurance. A commencer par la valeur de la voiture. Le prix d’un véhicule électrique est nettement supérieur à celui d’un modèle thermique. Les assureurs en prennent compte autant que le profil du conducteur, tout aussi déterminant : son âge, la date d’obtention de son permis, l’usage fait du véhicule…la différence de prix est parfois conséquente. Il est aussi possible de relever des disparités en fonction des régions françaises.

Les assureurs peuvent également considérer qu’une voiture électrique roule moins vite et parcourt moins de kilomètres, comparée à une voiture classique. Cela représente moins de risques en termes d’accidents et de réparations aux yeux des compagnies d’assurance. Cela n’est pas toujours valable notamment pour les voitures électriques haut de gamme, réputées pour être puissantes et aux accélérations très rapides. Des garanties spécifiques aux véhicules électriques sont également à prévoir comme par exemple, le remorquage aux bornes de recharge.

La voiture électrique de plus en plus plébiscité

Les avantages de la voiture électrique

Les incitations gouvernementales et les aides financières telles que le bonus écologique et la prime à la conversion, encouragent les consommateurs à se tourner vers l’électrique. Ce type de véhicule présente de nombreux avantages en termes de consommation et d’entretien. Une économie qui ferait presque oublier le coût de la prime d’assurance.

Trouvez le meilleur garagiste pour réparer votre voiture électrique en 3 clicks

La voiture électrique a de beaux jours devant elle. Le marché profite des incitations des différents gouvernements de la zone euro. Le niveau des ventes reste toutefois bien en deçà des attentes de la Commission européenne. En France, les chiffres sont prometteurs puisque 80.030 véhicules électriques ont été commercialisés sur la période de janvier à juillet 2021, contre 110.916 véhicules immatriculés sur toute l’année 2020.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles