dimanche, octobre 2, 2022
AccueilGuide consoConseilsComment prendre un bon départ en tant que jeune conducteur ?

Comment prendre un bon départ en tant que jeune conducteur ?

Plus de 40 millions d’automobilistes circulent sur les routes françaises. Qu’en est-il des jeunes conducteurs ? En 2020, près d’un million de personnes se sont inscrites à l’examen du permis de conduire, soit une nouvelle baisse pour la 6ème année consécutive. Deux principales explications à cette tendance baissière : la crise de la COVID19 et les difficultés grandissantes pour les jeunes à devenir automobilistes.

Pour aider les nouveaux conducteurs à commencer leur vie d’automobiliste sans se ruiner, nous vous donnons quelques conseils pratiques dans cet article.

Comment dénicher une auto-école de qualité à un coût raisonnable ?

Passer l’examen de conduite est le début de la vie automobile d’une personne. C’est une étape coûteuse, puisqu’elle coûte environ 1 800 euros, et plus de 2 000 euros en cas d’échec. Environ 40% des candidats qui échouent à leur première tentative connaissent cette situation difficile.

Auto-école

Vous pouvez économiser de l’argent sur l’examen de conduite en comparant les écoles de conduite de votre région. Quelques sites web, comme vroomvroom.fr ou quelpermis.com, vous permettent de comparer les écoles de votre région, par exemple. Ces comparateurs peuvent, entre autres, vous indiquer le pourcentage d’élèves ayant réussi le test de conduite et le niveau de satisfaction de leurs clients. Par contre, il vous faudra contacter directement l’auto-école pour connaitre les tarifs.

La conduite accompagnée : Une solution économique

Outre la pression de la présence de vos parents à côté de vous, qui ne manqueront pas de vous faire remarquer les erreurs que vous commettez dans votre conduite, la conduite accompagnée offre un certain nombre d’avantages. Il vous permet d’économiser en moyenne 550 € par rapport au permis de conduire traditionnel. De plus, les candidats qui ont opté pour la conduite accompagnée ont plus de chances de réussir l’examen de conduite que les autres candidats.

Après avoir obtenu leur permis de conduire, les conducteurs qui ont eu recours à la conduite accompagnée se voient accorder un permis probatoire de deux ans, contre trois ans pour ceux qui ont passé le permis de manière classique.

Autre avantage, avoir un permis de conduire peut vous faire économiser sur les primes d’assurance.

Quelles sont les conditions requises pour la conduite accompagnée ?

  • Vous devez être titulaire d’un permis de conduire depuis plus de 5 ans sans interruption ;
  • Vous devez avoir au moins 15 ans au moment de l’inscription ;
  • Vous devez avoir au moins 17 ans et demi et avoir parcouru au moins 1 000 km pour passer l’examen ;
  • Vous devez obtenir l’accord de la compagnie d’assurance du véhicule avant de le conduire.

Permis de conduire : Le marchés des auto-écoles « low cost »

Ces dernières années, certaines auto-écoles proposent désormais le passage de l’examen à un prix  » low-cost « , c’est-à-dire à un prix très compétitif par rapport à toute autre auto-école. Il s’agit généralement d’établissements qui n’ont pas de présence physique et qui sont 100% numériques.

Dans ces écoles de conduite à bas prix, les tarifs varient généralement entre 700 € et 800 €, soit deux fois moins que ceux proposés par les écoles de conduite traditionnelles. Le coût de l’heure de conduite est également moins élevé : 35 € par heure pour une école low-cost, contre plus de 50 € pour une auto-école traditionnelle.

Avant de s’inscrire dans l’une de ces auto-écoles low-cost, il est vivement recommandé de s’assurer qu’elle dispose d’un agrément préfectoral et qu’il n’y a pas de frais cachés. Les évaluations en ligne des clients permettent également de vérifier le sérieux de l’entreprise.

Dans ces auto-écoles, les candidats peuvent échanger avec les formateurs via l’application, le site internet ou le courrier électronique. L’apprentissage du code se fait exclusivement en ligne. Ceux qui préfèrent apprendre par une présence physique peuvent trouver cette forme de fonctionnement contraignante.

Il existe différents programmes d’aide financière fournis par le gouvernement, en fonction de la situation du candidat. Un outil de simulation a été mis en place pour les aider à découvrir les aides financières auxquelles ils peuvent prétendre.

Quels sont les coûts liés à l’achat de votre première voiture ?

  1. Les frais de la carte grise

Un véhicule doit posséder un certificat d’immatriculation, également appelé « carte grise », pour pouvoir circuler légalement. Il s’agit de la pièce d’identité du véhicule, qui répertorie toutes ses données. Elle permet à la police d’identifier un véhicule en cas de vol ou d’accident.

Le coût de la carte grise est déterminé par différents facteurs, notamment le montant de la taxe régionale, le malus écologique, la marque du véhicule, le modèle ou la puissance du moteur.

Le choix d’un véhicule moins puissant peut permettre au jeune conducteur d’économiser sur les frais d’immatriculation.

  • Les frais d’assurance

L’achat de votre première voiture et l’obtention de votre permis de conduire sont synonymes de liberté pour un jeune, mais choisir une assurance automobile en tant que jeune conducteur peut être un véritable problème.

Tout jeune conducteur reste un automobiliste, et doit donc au moins disposer d’une assurance automobile au tiers pour couvrir les éventuels dommages corporels et matériels en cas d’accident responsable.

Les jeunes conducteurs sont à l’origine de plus de 30 % des accidents de la route, et les assureurs considèrent qu’ils sont plus risqués, ce qui explique que les primes d’assurance des jeunes conducteurs soient si élevées.

Après deux ans de couverture consécutive, l’assureur peut revoir le contrat. S’il n’y a pas d’accident, le tarif de l’assurance auto peut être revu à la baisse. Comme mentionné précédemment, la conduite accompagnée permet de payer moins cher son assurance auto en tant que jeune conducteur.

Les jeunes conducteurs peuvent également négocier avec la compagnie d’assurance de leurs parents. Si les parents sont fidèles à leur compagnie d’assurance et ont un bon dossier, le jeune conducteur peut obtenir une réduction de prime allant jusqu’à 30 %.

Les jeunes conducteurs peuvent économiser de l’argent en étant inscrits comme conducteur secondaire sur la police d’assurance automobile de leurs parents ou d’un autre membre de la famille, à condition qu’ils ne conduisent le véhicule de leurs parents qu’occasionnellement. Tout en accumulant de l’expérience de conduite (3 ans d’expérience de conduite), le jeune conducteur économise de l’argent sur les primes en n’étant pas inscrit comme conducteur principal. Le coût supplémentaire pour les parents est limité.

L’assurance automobile est divisée en trois catégories :

  • L’assurance auto au tiers : Bien que cette assurance offre une couverture de la responsabilité civile, la couverture est limitée en cas d’accident.
  • L’assurance au tiers étendue est un bon choix pour les jeunes, car elle offre une meilleure couverture que l’assurance au tiers standard. Par exemple, le bris de glace est couvert par l’assurance étendue, alors qu’il ne l’est pas avec l’assurance au tiers.
  • L’assurance automobile tous risques est la plus complète en termes de couverture, mais elle n’est pas nécessairement la meilleure solution financière pour les jeunes conducteurs.
  • Divers frais

Il est important de garder à l’esprit le coût du bon fonctionnement du véhicule, surtout s’il est ancien. Nous considérons que le contrôle technique, les vidanges et les réparations font partie de ce budget, qui s’élève en moyenne à environ 900 € par an et représente 17 % du budget de la voiture. Les véhicules doivent souvent passer un contrôle technique après 15 000 à 30 000 km de conduite, en fonction de l’utilisation du véhicule et de son âge. En général, les automobilistes doivent s’attendre à faire réviser leur véhicule tous les six mois après son quatrième anniversaire.

Avant d’entreprendre un long voyage ou après une petite collision, vous pouvez effectuer un contrôle technique préalable pour déterminer si votre véhicule présente des défauts. Le contrôle technique est exigé par la loi, mais vous pouvez demander un contrôle préalable pour vous assurer que votre véhicule est en bon état.

Qu’en est-il du coût du carburant ? Les Français font généralement le plein de leur véhicule deux fois par mois, dépensant environ 1 700 € de carburant par an.

Les frais de péage peuvent à eux seuls grever considérablement le budget des gros conducteurs. Les jeunes conducteurs peuvent préférer rouler sur les routes nationales afin d’économiser de l’argent.

Les jeunes conducteurs sont enclins à l’amaxophobie.

L’amaxophobie, qui est plus répandue chez les jeunes conducteurs, est une phobie de la conduite. La conduite déclenche des crises d’anxiété chez les personnes souffrant d’amaxophobie, ou celles qui ont peur de conduire, avant même qu’elles ne conduisent.

Jeune conductrice

Il est tout à fait normal d’être craintif et stressé lorsqu’on conduit pour la première fois, car on apprend à conduire dans un véhicule adapté avec un moniteur qui peut s’arrêter ou prendre le contrôle à tout moment. Une fois le permis obtenu, on se retrouve seul, et il est normal d’avoir de l’appréhension et du stress malgré son expérience de la conduite.

Il est sage, au début, de conduire sur des routes très familières pour atténuer cette anxiété. La présence d’un proche dans le véhicule est réconfortante lors de ces premiers trajets en tant que jeune conducteur.

Related Articles

Derniers Articles