dimanche, octobre 2, 2022
AccueilGuide consoConseilsQuels sont les risques de rouler au E85 sans boîtier homologué ?

Quels sont les risques de rouler au E85 sans boîtier homologué ?

La demande d’installation de boîtiers de bioéthanol a connu une croissance exponentielle depuis mars, alors que le litre d’essence coûtait plus de deux euros. Comme l’explique Nicolas Kurtsoglou, du SNPAA, le syndicat national des producteurs d’alcool agricole, le nombre de boîtiers installés pour 2021 était d’environ 15 000. Selon Jérôme Loubert, PDG de FlexFuel Energy Development, 10 000 boîtiers ont déjà été vendus et installés au cours des mois de janvier et février 2022. Quant au mois de mars, des commandes supérieures à 10 000 boîtiers ont été enregistrées.

Selon les données de Carbu.com, le Superéthanol-E85 est le carburant le moins coûteux disponible en France. Actuellement, il coûte en moyenne 0,76 euros par litre, soit 98 centimes de moins que le Sans Plomb 95 (E10). Le coût d’installation varie de 700 à 1300 euros selon l’âge du véhicule, sa cylindrée ou le type d’injecteur, la rentabilité intervenant après 26 000 kilomètres. En d’autres termes, il faut environ un an et demi à deux ans pour rentabiliser l’investissement en fonction du nombre de kilomètres parcourus.

Les délais de livraison se rallongent

L’installation d’un boîtier éthanol sur une voiture n’est pas une tâche simple. Les délais de livraison et d’installation ont également augmenté en raison de la forte hausse de la demande. Le boîtier veille à ce que le réservoir contienne la bonne quantité d’éthanol, afin que l’étincelle se produise au bon moment lorsque le carburant entre dans la chambre de combustion. Sans ces éléments, votre véhicule ne pourra pas fonctionner correctement. L’utilisation de l’E85 endommagera certaines pièces mécaniques du véhicule car il n’a pas la même densité que l’essence sans plomb. Le moteur a donc besoin de plus de carburant pour fonctionner au E85.

Les marques les plus concernées

Le classement des marques les plus fréquemment converties à l’E85 ne réserve pas beaucoup de surprises. Dans un ordre très classique, Renault devance Peugeot et Citroën, des constructeurs français qui monopolisent le podium. Dacia, filiale du groupe Losange, est en quatrième position. Le plus surprenant, sont les places occupées par Volkswagen et Toyota, respectivement 8ème et 9ème. Les acheteurs d’Audi, BMW et Mercedes ne semblent pas se soucier beaucoup de ces nouveaux boîtiers éthanol, très peu sont ceux qui ont franchi le pas. Les véhicules urbains, polyvalents ou non, dominent le classement. Le premier SUV, le Captur, n’est que dixième, tandis que la première berline compacte, la Fiat Tipo, occupe étonnamment la douzième place au classement général.

Quelles sont les risques d’un point de vue légal ?

Refusez immédiatement si on vous propose l’installation d’un boîtier non homologué ou une reprogrammation du moteur, qui serait moins chère et plus rapide qu’une installation homologuée. Outre l’usure prématurée de la mécanique, vous risquez d’être recalé au contrôle technique si votre carte grise ne mentionne pas la présence du boitier. Par ailleurs, Un véhicule fonctionnant à l’éthanol qui n’a pas été converti selon la procédure établie peut entraîner de graves problèmes financiers et juridiques en cas d’accident.

Utiliser du Superéthanol-E85 sans boîte homologuée est une très mauvaise idée. Votre mécanique s’usera prématurément, vous consommerez trop de carburant et vous serez confronté à des conséquences juridiques en plus de l’impossibilité de passer le contrôle technique.

Related Articles

Derniers Articles